Une garde-robe minimaliste

mercredi 30 mars 2016
Image Pinterest



En janvier je suis partie avec une valise pour m’installer de l’autre côté de l’océan pendant quelques mois. Pourtant adepte du voyager léger, j’ai eu du mal à contenir dans une valise ma vie des prochains mois. Cette fois-ci, je ne me rendais pas à l’aéroport pour explorer les îles grecques ou pour faire le tour de l’Italie, mais bien pour vivre à l’Européenne, de janvier à juin. Le mini sac à dos était donc hors de question.

Une fois ma tente et mon sac de couchage dans ma valise, il restait bien peu d’espace pour mes vêtements. Mes morceaux préférés n’ont pas tous pu me suivre. Il faut dire que j’ai pas mal de vêtements préférés, surtout quand je dois choisir des tenues autant pour l’hiver que l’été. Au final, je m’en sors plutôt bien. J’ai très mal estimé le froid strasbourgeois, et j’ai porté jusqu’à les détester les trois pulls que j’avais pris avec moi, mais je trouve ma vie franchement plus facile depuis que toute mes possessions tiennent dans deux tiroirs. J’ai réalisé que même en amenant ce que je jugeais le stricte nécessaire, j’ai encore plusieurs items que j’aurais pu laisser derrière.
Ça m’a fait réfléchir à mon retour, dans pas si bientôt, mais dans pas si longtemps non plus. En revenant au Canada, je vais déménager de mon Montréal adoré, là où j’ai vécu les 7 dernières années, vers Toronto. Toutes les choses accumulées pendant cette période sont en ce moment dans des dizaines et des dizaines de boîtes dans le sous-sol familial. Mon amoureux, avec qui je déménage, a lui aussi son lot de boîtes. Et honnêtement, ça m’étourdit. Après plusieurs semaines à vivre avec peu, dans quelques mètres carrés, à partir souvent en voyage avec un petit sac à dos pour deux personnes, je me vois mal revenir à mes habitudes nord-américaine de maison pleine à craquer avec des garde-robes qui servent à ranger des choses que l’on utilise pas ou si peu. J’ai le vertige d’avoir autant d’objets.

Alors j’ai lu, beaucoup, sur le minimaliste. Bien que je ne pense pas pouvoir imiter les plus extrêmes du mouvement, qui vivent avec moins de 100 possessions, je suis fortement inspirée à vivre avec moins. Déjà, au niveau des vêtements, je suis mentalement prête à donner des dizaines et des dizaines de morceaux. J’ai tellement de vêtements qui ne me font plus mais que j’espère remettre un jour, de morceaux jamais mis parce que sérieusement quand est-ce qu’on porte des shorts à paillettes dorés, de blouses auxquelles il-manque-un-bouton-mais-je-vais-le-coudre-un-jour, de vêtements que je garde au cas où j’aurais un mariage, un baptême, une entrevue dans un bureau vraiment sérieux même si je n’applique jamais pour des bureaux vraiment sérieux. C’est sans parler des souliers qui font mal, des talons hauts trop hauts pour que je sois capable de marcher avec, des ballerines que je portais à 14 ans mais que je garde parce qu’elles me font encore, même si je ne les ai pas portées depuis 10 ans.

Bref, j’ai trop de choses, et j’ai hâte de les trier. J’attends mon déménagement avec impatience, parce que ce sera un moment parfait pour recommencer sur de nouvelles bases.

Pour donner tout ce qui ne me fait plus, tout ce que je ne porte plus, réparer ce qui est brisé, transformer en chiffon ce qui est taché à jamais.


Image Pinterest

Je ne suis pas encore certaine de mon objectif de manière quantitative. Ce qui est certain, c’est que je vais me poser ces questions avant de raccrocher un vêtement dans ma nouvelle garde-robe :

Est-ce que ça me fait encore? Sérieusement, à moins d’être enceinte, ça ne vaut pas la peine de conserver des vêtements trop petits. Surtout si on espère juste pouvoir rentrer à nouveau dedans comme par magie, sans s’entraîner ou changer son alimentation.

Est-ce que j’en ai plusieurs pareils? J’ai vraiment beaucoup trop de jeans noirs. Si ce n’était que ça. Quand j’aime j’ai tendance à acheter beaucoup trop de versions pareilles-mais-différentes du même morceau. Là je pense à mes 6 chemises à carreaux que je ne porte plus mais qui sont dans le fond d’une boîte quelque part.

Est-ce que je le porte encore? Oui, tout revient à la mode. Par cycle de 10 ans. 10 ans, c’est long longtemps pour garder accrocher un veston avec des épaulettes en studs dans mon garde-robe, maintenant que j’y pense. Bye-bye, les articles que je conservais au cas où ça revienne à la mode. Pareil pour les vêtements que l’on garde au cas où on devrait aller dans un mariage ou des vêtements de sport que l’on garde pour des sports que l’on ne pratique plus (ou qu’on a finalement jamais pratiqués).

Est-ce que c’est taché, troué? Juste bye.

Est-ce que je le garde juste parce que c’est un cadeau? Personnellement j’éprouve pas mal de culpabilité à me débarrasser de quelque chose qui m’a été offert. J’ai encore des pyjamas reçus en cadeaux lorsque je vivais chez mes parents et que je n’ai pas portés depuis que j’ai quitté le foyer familial, il y a 7 ans. Il ne faut pas se sentir coupable de ne pas s’encombrer de choses qui ne nous plaisent pas.

Bref, avec ces questions, je vais pouvoir réduire considérablement la quantité de vêtements qui m’accompagneront dans mon nouveau chez-moi. Je vous refais un article là-dessus en juin, quand je vais être ensevelie dans un océan de tissus.

Vous votre garde-robe, elle est pleine à craquer ou plutôt du genre 3 pulls, 2 jeans et 4 t-shirts?


Image Pinterest

5 commentaires on "Une garde-robe minimaliste"
  1. J'aurai adoré lire ton article avant de m'exiler à Lisbonne pour 6 mois avec une simple valise (et pas celle de Mary Poppins !). J'adore en tout cas !!!

    Léa-Marie de www.mysweetcactus.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas facile d'aller se poser quelque part pour 6 mois sans vouloir trainer toute nos possessions (honnêtement, j'ai presque mis dans ma valise ma bougie préférée et j'aurais aimé prendre avec moi des dizaines de livres). Mais on s'habitue à vivre avec moins, et c'est vraiment difficile de faire marche arrière par la suite. (:

      Supprimer
  2. C'est parfait de lire ton article tout juste avant d'entamer le gros ménage de mon garde-robe!! Je me suis habituée à vivre avec moins dans plus sphères de ma vie et les vêtements sont la prochaine étape sur ma liste. Ça fait tellement de bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne chance dans le ménage et l'épuration de ton garde-robe! Je trouve plus difficile de me départir de certains morceaux que dans acheter moins (parce que bon, le budget a ses limites). J'ai toujours peur de m'ennuyer d'un vêtement si je le donne... et au final, une fois que c'est fait, je n'y repense jamais !

      Supprimer