Journée de la Terre : 5 trucs pour être un peu plus gentil avec la planète

vendredi 22 avril 2016

La semaine dernière, par la fenêtre du bus qui m'amenait dans le désert du Merzouga, j'étais vraiment triste de constater que les nombreux kilomètres de sable entre les rares villages de cette zone du Sahara étaient recouverts de déchets de toutes sortes. Sur ces grandes étendues, qui auraient dû être vierges jonchaient des centaines de bouteilles et de sacs de plastique.
Dans les derniers mois, à force d'observer la planète à travers ma lentille Instagram, j'oubliais parfois qu'elle n'était pas que belle, notre Terre. Ce long moment à regarder avec désolation les vastes espaces transformés en dépotoirs m’a rappelé que si j’adoptais au quotidien différents gestes écolos, c’était entre autres pour que les générations futures puissent explorer à leur tour les si beaux endroits que le monde a à offrir.

Je ne suis pas l’écolo parfaite, mais je suis toutefois sensible à notre environnement, et j’essaie de faire mon possible pour être plus douce envers la Terre. En cette Journée de la Terre, voici 5 conseils pour être plus gentil avec la planète (avec en bonus, 5 beaux petits paysages qu'on veut garder intact le plus longtemps possible) :


1) Devenir végétarien (ou encore mieux, végétalien)
Non seulement cruelle pour les animaux qui habitent notre chère Terre et pas très éthique, la consommation de viande a de grandes conséquences environnementales. Je vous invite à regarder ce court vidéo fait par le journal Le Monde pour comprendre quelques-uns des enjeux liés à une alimentation omnivore. Surconsommation d’eau, production de gaz à effets de serre, déforestation font partie des conséquences environnementales liées à l’industrie de la viande que l’on encourage via l’achat et la consommation de produits carnés.  

Devenir végétarien semble un peu trop intense pour commencer? Adoptez les lundis sans viande, ou les midis sans viande. Peu à peu, vous découvrirez plein de recettes sympas, et faire le grand saut vers le végétarisme à temps plein ne vous fera plus aussi peur.
Les belles plages de Lagos, au Portugal. ©The Small Forest

2) Dire bye-bye à la voiture et plutôt opter pour la marche ou le vélo.
On fait une pierre deux coups et on réduit notre production de gaz à effets de serre tout en s’oxygénant un peu.

Le Parc Régional Naturel des Gorges du Verdon, en France. ©The Small Forest

3) Réduire sa production de déchets
Pour débuter, essayer de mettre en pratique ces 11 conseils !
Chamonix dans le brouillard, France. ©The Small Forest

4) Gaspiller moins d’eau
Arrêter le robinet quand on se brosse les dents, prendre des douches plus courtes (ou pour les pas frileux, éteindre l’eau pendant le savonnage), ne pas systématiquement tirer la chasse d’eau quand on va à la toilette (le petit pipi n’a pas besoin de disparaître tout de suite, pour vrai, personne ne va rien dire), réparer les robinets qui fuient, récolter l’eau de pluie pour arroser ses plantes. Plein de façons toutes simples pour économiser des litres et des litres d’eau annuellement (genre, des milliers de litres).
Le désert du Merzouga, Maroc. ©The Small Forest

5) Consommer mieux, consommer moins
Probablement le plus gros des défis, du moins de mon côté. Acheter ses fruits et légumes de saison, prioriser le local tant au niveau de l’alimentation que de l’habillement, donner une deuxième vie à ce que l’on possède. Ne pas acheter une 14ème paire de jeans, choisir les pommes en vrac plutôt que celles emballées, ne pas acheter de produits testés sur les animaux, faire ses produits de nettoyage avec des produits naturels plutôt que d’opter pour les liquides bleus et chimiques. Une multitude de petits gestes qui ont un impact positif sur la planète!
Les calanques de Marseilles, France. ©The Small Forest
Et vous, qu’est-ce que vous faites au quotidien pour améliorer la planète?


Post Comment
Enregistrer un commentaire